Au revoir le SGMAP, bienvenue à la DITP et à la DINSIC
<a href="https://pixabay.com/users/blickpixel/">blickpixel</a> / Pixabay

Au revoir le SGMAP, bienvenue à la DITP et à la DINSIC

Depuis le 22 novembre 2017, le secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP) a laissé la place à la direction interministérielle de la transformation publique (DITP) et à la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’Etat (DINSIC).

Un comité interministériel de la transformation publique (CITP), placé sous la présidence du Premier ministre, est également créé, et un délégué interministériel à la transformation publique institué en la personne de Thomas Cazenave.

Sa mission, et il l’a acceptée avant que la bande s’auto-détruise, est de mener à bien le projet de transformation numérique de l’Etat et de dématérialisation de toutes les démarches administratives à horizon 2022. Pour ce faire, il travaillera sous la tutelle conjointe de Mounir Majhoubi et de Gérald Darmanin, tous deux chargés de la transformation publique.

Le CITP comprend « le ministre chargé de la réforme de l’Etat, le ministre chargé du numérique et l’ensemble des membres du Gouvernement ». Sous l’autorité de Matignon ou, par délégation, sous celle du ministre de la Réforme de l’Etat, Gérald Darmanin, il sera «chargé de définir la politique du Gouvernement dans le domaine de la transformation publique et de s’assurer de son application » et de piloter les actions de la DINSIC et de la DITP.

Thomas Cazenave est donc placé sous l’autorité du Premier ministre et, en même temps (sic), dirige la DITP, rattachée quant à elle au ministre de la Réforme de l’État, tout en travaillant en collaboration avec le secrétaire d’Etat au numérique.

Sachant que les différentes parties prenantes de cette organisation tricéphale pourront avoir des intérêts divergents RAS et TVB, la simplification est en marche… CQFD

Fermer le menu