Reconnaissance FacIAle

Reconnaissance FacIAle

La reconnaissance faciale semble avoir le vent en poupe dans les pays asiatiques. Par exemple, la compagnie FamilyMart a annoncé début avril (20129) avoir mis en oeuvre un système de reconnaissance faciale pour le paiement en caisse devant la difficulté à recruter de la main d’oeuvre. La solution retenue s’appuie sur les technologies de Panasonic (qui n’est pas un débutant en la matière puisque son système est utilisé pour des besoins de sécurité et va attaquer le marché Indien).

La photo ci-dessous illustre un autre cas d’utilisation de l’environnement de RF de Panasonic au Japon : le système est installé à l’aéroport de Tokyo où il compare les données photographiques du visage du voyageur se trouvant sur la puce du passeport avec une photo prise au portail de reconnaissance faciale pour vérifier l’identité du voyageur. Ce système sera généralisé dans l’année 2019, le processus de comparaison permettant d’ouvrir la porte pour les voyageurs en une quinzaine de secondes…

Le grand voisin chinois pratique aussi ces deux cas d’usage et va plus loin. Depuis 2017, il est ainsi possible de payer chez KFC via l’application d’Alibaba/Alipay « Smile to Pay » et une expérimentation de paiement dans le métro est en cours afin d’éviter les fraudes. Les deux plus gros acteurs dans ce domaine (je crois) sont d’ailleurs chinois : SenseTime et Megvii, deux colosses de l’IA (1,2 milliard de levée de fond pour SenseTime en quelques mois, valorisée à plus de 4 milliards et valorisation à plus de 1 milliard aussi pour Megvii).

Plus modestement, de son côté, DeNA offre au japonais une «  delightfull taxi experience » (enfin, en supposant que le texte en anglais soit bien la traduction de ce qui est écrit sur le site en Japonais).

Le principe est de proposer aux passagers de taxis des pubs ciblées, basées sur un algorithme de reconnaissance faciale. Une tablette est incrustée dans le repose-tête en face du passager et un programme d’IA (lancé à l’initiative du passager), est en mesure d’estimer le genre et l’âge du voyageur pour optimiser les pubs. Intitulé « Premium Taxi Vision » le système garantit ici qu’aucune donnée personnelle n’est transmise ni conservée.

La description du process est assez simple (je la laisse en anglais pour optimiser mon temps de rédaction de cet article) :

Data planned to be obtained from footage and used in processing, estimation, and prediction

  • Obtain: Video of the customer, including their face
  • Processing: Data indicating customer characteristics, generated from the video including the customer’s face
  • Estimate: Gender, age, number of passengers in the back seat
  • Predict: Optimal ad content for customers

Pour plus d’informations, il est évidemment possible de se reporter au PDF joint : Premium Taxi Vision (il demande un peu de temps de lecture).

Ce déploiement réalisé avec Geniee est donc dans la continuité de ces projets de reconnaissance faciale où les entreprises asiatiques semblent avoir une avance considérable…

Sources DeNa, Usbek et rica, Panasonic, compte Twitter de Rosa Golijan et JournalduNet

Fermer le menu