DcANT 2018-2020 : l’Etat et les collectivités territoriales adoptent la méthode agile
nepomuk-si / Pixabay

DcANT 2018-2020 : l’Etat et les collectivités territoriales adoptent la méthode agile

  • Post published:11 février 2018
  • Post category:Actualité

Un sujet important que j’avais oublié de mentionner !

Dans la foulée du programme 2015-2017, le programme 2018-2020 du DcANT (Développement concerté de l’Administration Numérique Territoriale), publié le 14 décembre 2017,  poursuit quatre objectifs prioritaires :

  1. Construire un socle commun d’applications, de briques numériques, de référentiels et de cadres partagés pour accélérer la transformation numérique,
  2. Garantir une gouvernance partagée entre l’État et les collectivités territoriales de la transformation numérique,
  3. Contribuer à une approche globale de la donnée au service des politiques d’intérêt général,
  4. Faciliter le passage à l’échelle de l’administration numérique.

Co-écrit par les associations d’élus et les représentants des services de l’Etat, sous la houlette de la DINSIC, le programme fixe la feuille de route pour transformer les services publics par le numérique. Il s’inscrit dans une stratégie de plateforme, sur le principe que les ressources numériques utilisées avec succès par les administrations doivent être réutilisables par d’autres administrations, dans une logique de partage.

Pour Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du numérique, « Le programme de Développement Concerté de l’Administration Numérique Territoriale 2018-2020 porte une autre conception des politiques publiques et des axes de travail prioritaires pour accompagner la transformation numérique des territoires. »

35 actions ont d’ores et déjà été identifiées et seront initiées dès le premier semestre 2018. Chacune de ces actions sera actualisée et enrichie tous les six mois, voire supprimée, dans une démarche Agile, prenant modèle sur le système des start-up d’Etat.

Cette évolution méthodologique de fonctionnement de nos institutions prépare donc l’entrée de nos administrations dans le XXIè siècle 😉