Un pas (numérique) de plus pour la démocratie

Un pas (numérique) de plus pour la démocratie

Alors que la modernisation de l’action publique, notamment avec l’appui du numérique, et que le design des politiques publiques sont des enjeux de plus en plus importants, une application vient apporter sa brique à l’édifice : stig

Son nom vient de « stigmergie », inventé à la fin des années 50, pour décrire l’organisation des termites et exprimant le concept que les actions d’un individu laissent des traces  qui sont perçues par les autres acteurs et influencent leurs prochaines actions.

Dans un article de 2012, Heather Marsh décrit ce principe comme une nouvelle forme de co-construction dans les organisations humaines (à lire absolument ! Ou en français ici : http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/la-stigmergie-un-nouvelle-modele-de-gouvernance-collaborative/ ).

Dans stig, le principe est exactement celui expliqué dans les concepts ci-dessus : »Proposer des idées, améliorer celles des autres citoyens et enfin voter, voilà les trois actions principales que vous pourrez effectuer en vous inscrivant sur Stig ».

Stig est gratuit pour toutes les villes et pour les élus. 

Allez, on fait la prochaine loi avec juste pour voir ?…. 😉