L’administration dans le nuage

L’administration dans le nuage

Serveurs
Sce Pixabay

Les services du Premier Ministre ont publié la doctrine de l’État en matière de gestion des données dans le nuage. Cette note a pour objectif « de développer massivement l’utilisation de l’informatique en nuage au sein de l’administration et à terme d’en faire la norme. » Le document est disponible ici : Doctrine Nuage PM

Jusqu’à présent l’État n’a pas été très performant pour ce qui de mettre à disposition un « cloud souverain« , ce que cette note reconnaît « Les tentatives précédentes focalisées autour de la création d’un cloud souverain comme unique solution à la problématique ont donné des résultats limités« . Baptisé, en 2009, « Andromède », le projet envisageait la construction d’un important centre d’hébergement de données informatiques appuyée sur une enveloppe de 150 millions d’euros d’argent public. Au final, l’État a investi deux fois 75 millions d’euros via la CDC dans deux projets (Cloudwatt aujourd’hui propriété d’Orange et Numergy passé dans le giron de SFR et Bull) .

À présent, l’État suggère une offre à trois niveaux et dont les services peuvent être commandés via l’UGAP (donc sans mise en concurrence). Ainsi, « Ces offres devront répondre à des critères minimaux en termes de fonctionnalité, de réversibilité et de sécurité et pourront faire l’objet de labélisations en fonction de leurs caractéristiques« . Bien évidemment, Cloudwatt et Numergy répondent à la demande mais d’autres acteurs sont éligibles.

La démarche proposée est destinée à être élargie : « L’ensemble des offres des trois cercles a vocation à être ouvert aux collectivités locales et aux établissements publics volontaires en fonction de la politique d’usage définie ci-dessus. » Cependant, les collectivités et administrations restent soumises à la règle de l’hébergement « souverain » pour les contenus qui relèvent du patrimoine national (c’est à dire à peu près tout ce que produit une collectivité ou une administration). Ce sujet avait été abordé dans une précédente note.