FPS vs AISP, qu’en termes galants ces choses là sont mises
MartinStr / Pixabay

FPS vs AISP, qu’en termes galants ces choses là sont mises

Une petite information qui aurait pu échapper à quelques lecteurs étourdis : le forfait de post-stationnement (FPS) remplacera à compter du 1er janvier 2018 l’amende pour infraction au stationnement payant. La formule est délicatement choisie…

Ce forfait est dû au titre de l’occupation du domaine public et son montant est fixé librement par les communes en fonction de la durée et de la rue.

Mais pour ce faire, les communes auront dû au préalable créer leur espace numérique FPS sur le site de l’Antai (Agence nationale de traitement automatisé des infractions). Sans cet espace, elles ne pourront pas traiter les avis de FPS. Cette démarche s’inscrit très certainement dans le processus de modernisation de l’action publique et pour certaines communes, il y a urgence. L’Antai leur suggère même d’ouvrir les espaces sans attendre la conclusion des marchés. C’est que leur équilibre financier est en jeu. Recevoir un avis de FPS (forfait post-stationnement donc) à 50 euros à Paris ou à 60 euros Lyon va très certainement ravir les contribuables.

Cette démarche va clairement améliorer les relations entre administrations et citoyens, ceux-ci pouvant découvrir un nouvel acronyme.

Pour les élus, un petit guide didactique de toute beauté est disponible ici : stationnement_payant_memento_cerema